Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas eu de farce .... ou plutôt ces derniers temps tout ce qu'on entend semble faire partie d'une énorme farce dont nous dindons et surtout les dindonneaux dont nous avons la charge serons les grands perdants.

Depuis quelques jours notre ministre joue de la langue de bois auprès des journalistes (Bourdin lundi, jeudi sur France Inter ou sur BFM TV) en leur détournant habilement la réponse à la question de la revalorisation des enseignants.

Après avoir comparé les enseignants du primaire français avec les professeurs du secondaire allemands qui travaillent 25h, enseignent 2 ou 3 matières et donc avoir contourné la question, le voilà qui se vante d'une revalorisation des enseignants car il remet en route une formation initiale rémunérée.... soit notre ministre a les idées vraiment embrouillées et il s'emmêle les pinceaux soit il se fiche vraiment de nous....

L'article paru aujourd'hui dans Vousnousils "Salaires enseignants : "la revalorisation a lieu, mais sur des objectifs pédagogiques" (Peillon)" devrait vous aider à répondre à cette question ...

Personnellement, moi j'aime beaucoup ce passage "Vincent Peillon a rap­pelé que l'argent n'était pas la moti­va­tion pre­mière des pro­fes­seurs"... alors oui effectivement quand on choisit de faire ce métier ce n'est pas pour devenir riche mais quand même .... si j'avais les moyens de ne pas travailler je n'irais pas faire classe.... donc oui ma motivation première quand je me lève le matin c'est d'aller travailler pour gagner mon salaire....même si j'ai choisi mon métier par vocation .