dindon-affichePourquoi appelons-nous à la grève le 12 février 2013 ?


Créé pour offrir un espace de parole aux enseignants du primaire, le Collectif se bat pour que la refondation se fasse dans l’intérêt des enfants, à savoir améliorer les conditions d’accueil et d’apprentissage des élèves. Nous laissons aux syndicats les luttes concernant notre statut d’enseignant, les revendications salariales…


Nous souhaitons le report du décret sur les rythmes scolaires pour réécriture car celui-ci n’est pas à la hauteur des enjeux affichés à savoir :


Apprendre dans de meilleures conditions
Favoriser la réussite de tous

Au contraire, il alourdit la semaine des enfants sans alléger leur journée,
il n’améliore en rien leurs conditions d’apprentissages,
il ne garantit pas d'activités sportives et culturelles dans toutes les écoles,
et accroît les inégalités sur le territoire !

Ce chantier n’aurait jamais dû constituer la porte d’entrée du projet de refondation de l’école.

Nous voulons l’ouverture immédiate de réflexions avec tous les partenaires de l’école sur des points essentiels :

- la baisse des effectifs dans toutes les classes avec la création de seuils limites
Tous les élèves ont droit à un temps avec leur enseignant.


- la révision des programmes
Tous les élèves ont droit à des programmes cohérents, ambitieux et réalisables.


- la remise en service des RASED et d’une politique réaliste d’accueil des enfants en situation de handicap
Tous les enfants ont droit à un enseignement adapté en fonction de leurs besoins et capacités


- Une formation initiale fondée sur l'alternance théorie-pratique et une vraie formation continue des PE sur temps scolaire
Tous les élèves ont droit à des enseignants bien formés.


Nous voulons la réécriture du décret sur les rythmes, en assurant :


- De véritables concertations des différents acteurs engagés (écoles, collectivités territoriales, parents d’élèves, associations locales, centres de loisirs)

- Un allégement réel de la journée des enfants et une organisation de la journée allant dans l’intérêt des enfants

- Une réflexion approfondie sur la répartition des horaires sur la semaine et sur l’année, permettant éventuellement le développement de dispositifs innovants et pérennes

- Une équité nationale pour l’organisation des activités péri-éducatives

- Des rythmes en cohérence avec les programmes


C’EST POURQUOI NOUS APPELONS
TOUS LES ENSEIGNANTS DU PRIMAIRE, PUBLIC ET PRIVE, LES PARENTS,
LES ASSOCIATIONS, LES ANIMATEURS ET TOUTES LES PERSONNES SE SENTANT CONCERNEES
PAR LA RENOVATION DE L’ECOLE A SE JOINDRE AU MOUVEMENT
DE GREVE DU 12 FEVRIER PROCHAIN
C’EST ENSEMBLE QUE NOUS RECONSTRUIRONS L’ECOLE !

Télécharger le communiqué pour le diffuser largement

Collectif_des_dindons_greve_120213