Suite à la proposition d'Antoine dans les commentaires, j'ouvre ce fil pour y consigner ce qui nous fait bondir ou réagir :

j'essayerai de copier dans le corps du message ce que vous ajouterez dans les commentaires et de les organiser en catégories pour avoir la meilleure lisibilité possible. Merci de bien préciser vos sources (lien vers article ou vidéo souhaitable) et d'essayer de respecter la structure donnée par les exemples pour faire gagner du temps aux rédacteurs du blog.

Je manque de temps pour mettre des exemples dans chaque rubrique. Il fait grand soleil et besoin de profiter un peu de mes enfants... alors à vous...

mis à jour le 25/02

 

1/ les réponses pour "botter en touche"

samedi/mercredi => les chronobiologistes préconisaient le samedi matin, pourquoi le mercredi ? ( Caroline Roux dans l'émission Cpolitique du 17/02 )

 V Peillon : " "L'idéal serait le mercredi et le samedi matin", a donc déclaré Vincent Peillon. "Mais là on va se dire, c'est de la provocation", a toutefois reconnu le ministre avec un brin de malice. ( voir aussi l'article de la Tribune )

commentaire : L'Académie de médecine toujours citée par le ministre pour défendre le bienfondé de sa réforme préconisait que la demie journée supplémentaire soit celle du samedi pour éviter le déréglement des rythmes veille/sommeil des enfants. Elle préconisait aussi une alternance 7/2 qui a totalement été évincée du projet de réforme.

-------------

encadrement des TAP => Comment garantir que les activités périscolaires seront suffisamment encadrées ? ( questions et réponse viennent du site du MEN, dans la FAQ )

Réponse = > L'État a créé un fonds d’amorçage de 250 millions d'euros afin de permettre aux communes d’organiser au mieux les activités périscolaires et, si nécessaire, le recrutement d'animateurs supplémentaires.

commentaire : on met en avant l'aide de l'Etat et on ne parle pas des modifications des taux d'encadrement qui passent de 1 adulte pour 14 à 1 pour 18 pour les plus de 6 ans et de 1 adulte pour 10 à 1 pour 14 pour les moins de 6 ans. (lettre du premier ministre aux maires, 18/12/12 ) si quelqu'un a un lien officiel plus récent ?)

 

2/ les revirements

fin de l'école : V Peillon : "Aucun enfant ne sortira de l'école avant 16h30" (article du Monde du 11/10/12 mais il y en a eu plein d'autres...)

aujourd'hui : Si les familles préfèrent retrouver leurs enfants dès la fin des enseignements obligatoires, il leur sera possible de venir les chercher. (site du MEN, dans la FAQ )

commentaire : Voici l'exemple même d'une phrase "politique".
Objectif
: rassurer les parents
Résultat : d'un objectif annoncé de périscolaire éducatif de qualité pour tous, (ce qui aurait été un progrès) on passe à un temps facultatif qui permet toutes les dérives (garderie versus péri de qualité, "enfant à la clé", inégalités territoriales...)

 

congés d'été : V Peillon : "Nous devons être capables d'avoir un zonage l'été, deux zones, et nous devons être capables d'avoir six semaines, c'est suffisant" sur BFMTV

quelques minutes après : Une annonce que le ministre n'aura pas assumé très longtemps : "Cette réforme ne se profile pas, je tiens à le dire."

Les services du Premier ministre ont fait savoir que "comme l'a indiqué Vincent Peillon, cette piste n'était pas à l'ordre du jour actuellement et qu'elle sera peut-être évoquée après 2015".

commentaire : lire l'article du Huffington post du 24/02  Rythmes scolaires: Vincent Peillon préconise six semaines de vacances d'été avec deux zones avant de revenir sur ses propos

commentaire de Crénu : Une question tout de même: qu'avait-il besoin de parler de ça maintenant alors que, de son aveu même, ce n'est encore qu'une simple piste de réflexion?. Est-ce une très maladroite tentative de diversion ou VP se saborde-t il tout seul pour avoir l'impression de rester maître des évènements? Autre hypothèse: il s'apprête à annoncer le report de la réforme des rythmes scolaires et il veut placer la question de la réduction des vacances d'été au coeur des négociations qu'il va devoir ouvrir

3/ les phrases chocs

le mépris, c'est maintenant : Bruno Juillard : " Rappelons qu'au départ, Vincent Peillon souhaitait allonger l'année scolaire. Il n'en est rien finalement. La réforme est donc acceptable pour les enseignants. (L'express du 16/01/13)

message implicite sous jacent : Les profs n'ont pas d'autre ambition pour l'école que de conserver leurs congés d'été (sic!)

Rappelons ici que l'allongement de l'année scolaire est annoncé par Vincent Peillon pour 2015

______________

la revalorisation, c'est maintenant mais...: « Pour des raisons de revenus, certains accepteront de participer à ses activités, assure Vincent Peillon. Sur le plan éducatif, ils ont aussi des idées… »

contexte : Devant l'inquiétude des maires de l'agglomération tourangelle à devoir recruter un grand nombre d'animateurs pendant le temps extrascolaire, le ministre de l'Éducation nationale les incite à solliciter les enseignants de leur commune.
Source: journal La Nouvelle République du 16/02/2013 Rythmes scolaires Les maires de l'agglo de Tours se confient à Vincent Peillon


______________

la suffisance, c'est maintenant :  Vincent Peillon " moi je ne risque rien, demain je serai toujours député" ( à l'émission on n'est pas couché le 23/02)

 ______________

la précipitation, c'est maintenant :Vincent Peillon  interviewé le 5 septembre 2012 :

"Vous pensez que les grands réformateurs sont des gens qui se sont juste demandé comment on allait parler d'eux dans la revue de presse du lendemain ? Non, nous devons réhabiliter de la raison dans l'action publique, du temps long, et sans doute aussi de la modestie".

Il veut "du temps long" et encourage tout le monde à mettre en place tout de suite la réforme sans attendre 2014.

à lire: http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2013/03/vincent-peillon-le-ministre-lintellectuel-et-le-gaffeur.html

 

4/ les aberrations :

l'alternance des congés : Sur France 5 dimanche 17/02 V.Peillon a dit qu'il fallait revoir la durée de l'année scolaire , la prolonger de 2 semaines pour arrêter d'avoir 9 ou 10 semaines de classe en dernière période ce qui est était une absurdité .....

commentaire : Et pourquoi cette absurdité est t-elle dans le calendrier 2013-2014? Qui l'a passé en force contre avis ?

_________

plus de sport et de culture : Notre Ministre des élèves avait expliqué sur les ondes en octobre/décembre sur france inter ou France info que terminer la classe plus tôt permettrait de faire plus de sport ou des sorties culturelles.

Pourquoi ce ne sera pas plus de sorties culturelles ou de sport : les infrastructures sportives ne sont pas assez nombreuses dans beaucoup de communes, et il est impossible de visiter un Musée pendant la pause méridienne à moins d'être en face.

Pourquoi ce sera moins de sport ou de sorties culturelles : avec 8 demi-journées de 3h, nous avons 8 plages pour faire des sorties (spectacle, musée, rencontres sportives, piscine ...).
Avec 9 demi-journées il n'y en aura plus que 5 qui auront une amplitude horaire suffisante pour faire le trajet aller-retour et la visite (ou l'activité). Les plages de l'après-midi feront moins de 2h.
Et les musées, piscines, stades, médiathèques devront caser tout le monde avec 35% de créneaux en moins.

________

taux d'encadrement : dans "les modalités d'acceuil des enfants sur le temps périscolaire - complément au guide pratique " envoyé par la hiérarchie dans le 64, il est écrit
" les communes peuvent par ailleurs proposer à des enseignants volontaires d'intervenir sur le temps périscolaire " p 4.
On remarque que la liste des personnes pouvant encadrer est large : assistant d'éducation, le personnel communal, les membres d'associations, les jeunes recrutés dans le cadre d'un emploi d'avenir...

Mais le plus ennuyeux n'est pas la qualité des intervenants, c'est : "les communes optant pour un mode d'acceuil autre qu'un centre de loisirs sans hébergement fixent elles mêmes les taux d'encadrement applicables en veillant à ce que le nombre d'adultes présents soit suffisant " ...

commentaire : Ce matin dans mon école, il étaient 51 pour 1 adulte dans la garderie !!! (par Pradeau)

 

5/ les contradictions

écoles privées/publiques : "les écoles privées sont libres d'organiser leur semaine d'enseignement? En outre elles seront éligibles aux mêmes dotations que les écoles publiques pour une application en 2013 de la réforme."

http://sauvons-lecole.over-blog.com/article-la-reforme-des-rythmes-scolaires-accentue-l-inegalite-de-l-ecole-ufal-115350791.html

commentaire : Les enfants du privé n'ont pas les mêmes rythmes que ceux du public ? Ils ont des études des chronobiologistes qui leur sont propres ?

NB : les écoles du privé qui passeront à 4,5 jours en 2013 bénéficieront des aides de l'Etat...

 

6/ la communication "professionnelle" : donner des informations approximatives, contradictoires, floues...

la durée des congés d'été : dans un document émanant du ministère
page 1 : "à quelques exceptions près, la durée des vacances d'été est plus courte qu'en France."
page 2 : "12 ou 13 semaines dans 10 pays, 10 ou 11 semaines dans 8 pays, 9 semaines dans 6 pays dont la France, 6 semaines dans 4 pays." Donc, si je lis bien, les vacances d'été sont plus longues dans 18 pays et plus courtes dans 4...Vous avez dit "quelques exceptions près?..
page 4 : "En matière de congés estivaux, la France se situe dans la moyenne haute de l’Europe, avec 9 semaines." ben, il me semble qu'il y a plein de pays où ils en ont plus..

La prime de 400 euros : Annoncée par deux fois dans la presse (à l'occasion des deux mouvements de grève concernant la réforme des rythmes - 22 janvier pour Paris et du 12 février en national ) cette idée de prime semble être passée à la trappe... Mais certainement pas dans l'opinion publique qui d'une part peut penser que les mouvements de grève des PE n'avaient que pour objectif de réclamer cette prime...
Lire aussi concernant cette prime l'article de Lucien Marboeuf : Peillon au bord de la prime

Le sondage BVA indiquant que 59% des français approuvent le retour de la semaine de 4,5 jours : ou comment Peillon est passé maître dans la fabrique de l'opinion publique. Parfaitement expliqué, une fois encore, par Lucien Marboeuf : Rythmes scolaires : un sondage discutable qui consacre la communication Peillon