Tout dépendra de la richesse des capacités et de la volonté des communes. Pour beaucoup de petites communes rurales, trouver des animateurs qualifiés et de qualités 4 fois 45min est juste impossible. Elles pourront se résumer à de la simple garderie.

Ceci engendrera de véritables inégalités territoriales. C'est l'abandon d'un des principes fondamentaux de l'école républicaine.

« Des activités pédagogiques complémentaires seront organisées par les enseignants, à raison de 36h par an. »

Notons que ceci se faisait déjà en partie sous la forme de l'aide personnalisée et qu'aucune étude ne montre les bienfaits de ce dispositif. Nous espérons que le cadre moins restrictif de ces activités soit, lui, profitable à nos élèves, moins stigmatisant et fatigant pour eux mais il semblerait plutôt qu'elles n'aient d'autres but que d'alléger les effectifs du périscolaire organisé par les communes.