Oui, mais ce temps nécessaire pour les plus jeunes enfants se trouvera dégradé par la réforme.

 - Si la mairie opte pour un allongement de la pause méridienne (2h15 voire 2h45). Certains enfants de petite section risquent alors d'errer dans la cour, fatigués, en attendant l'heure du coucher. Si un animateur surveille la sieste, juste après le repas, il y a de fortes chances qu'il ne soit pas spécialisé dans la petite enfance. Les ATSEM qui prenaient en charge ce moment délicat, elles, le sont !

 - Si la mairie opte pour une journée raccourcie : fin des cours à 15h30 ou 15h45. Très peu de temps, voire aucun, ne pourra être consacré à des activités scolaires à leur réveil.

Dans les deux cas, les petits seront perdants.